excrément

excrément

excrément [ ɛkskremɑ̃ ] n. m.
• 1534; lat. médiév. excrementum « sécrétion », de excretus, p. p. de excernere « cribler, évacuer »
1Vx Matière solide (matières fécales) ou fluide (mucus nasal, sueur, urine) évacuée du corps de l'homme ou des animaux par les voies naturelles. excrétion.
Fig. et vx Ce qui est rejeté; déchet, rebut. « Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre » (La Fontaine).
2Mod. Les matières fécales. Excréments de l'homme. déjection, fèces, selle; fam. bran(région.), caca, chiasse, 2. colombin, crotte, étron, merde, mouscaille, 1. pêche. Excrément du nouveau-né. méconium. Évacuation des excréments ( défécation; aussi constipation, diarrhée) . Expulser les excréments. déféquer, évacuer, 1. faire; fam. chier, vieilli foirer (cf. Aller à la selle). Utilisation des excréments comme engrais. fumier. Étude chimique et bactériologique des excréments. coprologie. Excréments des bêtes fauves ( fumée) , des bêtes noires ( laissées ) . Excréments des animaux domestiques. bouse, crotte, crottin, purin. Excréments des oiseaux. fiente, guano. Excréments d'insectes ( chiasse) , de mouches. chiure. Relatif aux excréments. scatologique, stercoral; copro-. Le Français « est scatophage. Il raffole des excréments. Les littérateurs d'estaminet appellent cela le sel gaulois » (Baudelaire).

excrément nom masculin (bas latin excrementum) Matière fécale. Littéraire. Rebut, personne vile : Excrément de la nature humaine.excrément (citations) nom masculin (bas latin excrementum) Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Va-t-en, chétif insecte, excrément de la terre ! Fables, le Lion et le Moucheron excrément (synonymes) nom masculin (bas latin excrementum) Matière fécale.
Synonymes :
- caca (familier)
- déjection
- étron
- excrétion
- fèces
- merde (populaire)

excrément
n. m. Toute matière évacuée du corps de l'homme ou des animaux par les voies naturelles (urine, sueur, matières fécales).
Spécial. Les excréments: les matières fécales.

⇒EXCRÉMENT, subst. masc.
A.— Vx. Matière solide ou liquide excrétée du corps de l'homme ou des animaux par évacuation naturelle. Cette dilatation sert également de passage aux excrémens solides et liquides (CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 5, 1805, p. 142).
Spéc., usuel. Les matières fécales de l'homme ou des animaux. Rejeter des excréments; les excréments et les urines. (Quasi-)synon. caca (fam.), crotte, merde (vulg.). Sous l'accablement du nombre, de la force et de la matière, il [Cambronne à Waterloo] trouve à l'âme une expression, l'excrément (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 414). On ne choisit pas d'aller villégiaturer dans les latrines pour être plus à portée de respirer des excréments (PROUST, Swann, 1913, p. 292). Les îles à guano (...) apparaissent, blocs d'excréments jaunâtres, puants, glissants (MORAND, Air indien, 1932, p. 208). [Il] ressortait sa main de dessous son drap, tenant à pleins doigts un excrément qu'il tendait à l'infirmier (DRUON, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 250) :
1. Larseneur (...) revenait du jardin en criant : — C'est le royaume de la crotte! Ce malheureux chien mange trop. (...) Un seul cabot, et le parc tout entier est franchement imprésentable. Il se multiplie, le chien et il a le génie de l'excrément.
DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p. 180.
B.— Au fig.
1. [En parlant d'une pers.] Individu vil, méprisable, rejeté. À chacun son forfait (...) Xerxès est excrément, Charles neuf est cadavre (HUGO, Contempl., t. 3, 1856, p. 450).
2. [En parlant d'une chose] Ce qui est rejeté, vil, méprisable. La fausse science est l'excrément de la vraie (HUGOHomme qui rit, t. 2, 1869, p. 139). Approbation formelle et sans réserve de cet excrément [un livre traitant du transformisme] par le pape Pie X (BLOY, Journal, 1905, p. 261) :
2. ... les systèmes fameux sur la grâce, le libre arbitre, la prédestination, le double principe, le Paraclet, etc. : excréments de l'intelligence qui ont infecté pendant des siècles la raison des peuples.
PROUDHON, Créat. ordre, 1843, p. 83.
Rem. La docum. atteste excréta, subst. masc., physiol. Matière, substance rejetée par l'organisme ou sécrétée par un organe. Les sources d'alimentation d'eau potable seront à l'abri des souillures par les excrétas humains (Ruffer, Crendirapoulo ds Nouv. Traité Méd., fasc. 3, 1927, p. 421). [Isoler] des vibrions Eberthiens vivants dans l'excrétat (sic) vaginal d'une petite fille de dix-huit mois (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 349). [Spinoza] montre le jaloux se représentant non seulement la conjonction charnelle de l'objet aimé avec un autre, mais les excréta de cette conjonction (L. DAUDET, Universaux, 1935, p. 82). Les dict. gén. mentionnent excréta comme plur., toutefois la docum. atteste l'emploi sing. (c'est en fait un neutre plur. latin).
Prononc. et Orth. :[]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1534 physiol. (RABELAIS, Gargantua, éd. R. Calder, chap. 21 : se purgoit des excremens naturelz); 2. av. 1628 excrément de la terre « personne vile » (MALH., IV, 14 ds LITTRÉ). Empr. au lat. impérial excrementum « criblure »; « excrétion, déjections, excréments ». Fréq. abs. littér. : 175. Bbg. QUEM. DDL t. 8 (s.v. excreta).

excrément [ɛkskʀemɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1534, Rabelais; lat. méd. excrementum « sécrétion », de excretus, p. p. de excernere « cribler, évacuer », de ex-, et cernere « cribler, tamiser ».
1 Vx. Matière solide (matières fécales) ou fluide (mucus nasal, sueur, urine) évacuée du corps de l'homme ou des animaux par les voies naturelles. Excreta, excrétion; déchet, résidu. || Excréments liquides, solides. || Excréments demeurant dans l'organisme. Récrément.
2 Mod. Les matières fécales. || Excréments de l'homme. Alvin (matières alvines), déjection, fécal (matières fécales), fèces, garde-robe (vx), selle; et les fam. 1. Bran, caca, chiasse, colombin, crotte, étron, merde (cit. 0.1); mouscaille, pêche. || Excrément du nouveau-né. Méconium. || Évacuation des excréments facile, normale ( Défécation, déjection, éjection, évacuation), difficile ( Constipation), fréquente ( Diarrhée, foirade, 2. foire). || Expulser les excréments. Déféquer, évacuer, faire; fam. chier, foirer (→ Aller à la selle, se soulager). aussi Cabinet, latrines. || Excrément moulé. Crotte, sentinelle. || Utilisation des excréments comme engrais. Fumier, gadoue, poudrette. || Étude chimique et bactériologique des excréments. Coprologie.
1 Cette heure ainsi employée, la digestion parachevée, (Gargantua) se purgeait des excréments naturels, puis se remettait à son étude (…)
Rabelais, Gargantua, I, XXIII.
2 Il s'y élabore (dans les latrines) une chimie merveilleuse, il s'y fait des décompositions fécondantes. Qui sait à quels sucs d'excréments nous devons le parfum des roses et la saveur des melons ?
Flaubert, Correspondance, 446, 23 déc. 1853, t. III, p. 404.
Excréments des animaux. || Excréments des bêtes fauves ( Fumée), des bêtes noires ( Laissée). || Excréments des animaux domestiques. Bouse (vache), crotte (chèvre, lapin); crottin, purin (cheval); argol (yacks, chameaux). || Excréments des oiseaux. Colombine (pigeons, volailles), fiente, guano (oiseaux de mer). || Excréments d'insectes ( Chiasse), de mouches. Chiure. || Insectes qui vivent dans les excréments. Coprophage (bousier, fouille-merde), scatophage, scatophile, stercoraire.
3 (…) de leurs excréments mêmes et de leur décharge nous tirons non seulement de la friandise au manger, mais nos plus riches ornements et parfums.
Montaigne, Essais, II, XII.
Relatif aux excréments. Excrémenteux, excrémentiel, scatophage, stercoraire, stercoral et le préf. copro-. || Propos, écrits qui ont trait aux excréments. Scatologie.
4 C'est (le Français) un animal de race latine; l'ordure ne lui déplaît pas, dans son domicile, et en littérature, il est scatophage. Il raffole des excréments. Les littérateurs d'estaminet appellent cela le sel gaulois.
Baudelaire, Journaux intimes, Mon cœur mis à nu, LXIII.
5 (…) ne viens-tu pas de trouver le titre de ton article ? La Sédition de l'excrément ! Hé ! ce n'est pas trop mal, il me semble. Ta réputation de scatologue ne laisse plus rien à désirer depuis longtemps. Tout le monde est parfaitement certain que les ordures seules te plaisent et que tu es incapable de prendre tes images ailleurs que dans les latrines ou les dépotoirs (…)
Léon Bloy, le Désespéré, p. 169.
6 Trop simple d'esprit, trop peu poète pour avoir mesuré la puissance des images et leur péril, celle qu'il venait d'évoquer s'emparait de lui avec une force irrésistible. Il voyait, il touchait presque ces montagnes d'excréments, ces lacs de boue.
Bernanos, Monsieur Ouine, p. 164.
3 Ce qui est rejeté. Déchet, rebut.Personne vile et méprisable.
7 Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre.
La Fontaine, Fables, II, 9.
8 Le duc d'Estrées et Mazarin étaient des excréments de la nature humaine, à qui le reste des hommes n'osait parler.
Saint-Simon, Mémoires, 455, 155, in Littré.
(Choses). Immondice(s), ordure.
9 À peine les deux philosophes daignèrent-ils jeter les yeux sur ces excréments de la littérature.
Voltaire, l'Ingénu, XI.
4 Vieux (par analogie) :
10 On ne s'imagine pas qu'il y ait tant de dispositions pour avoir un métal qui n'est que l'excrément de la terre.
J.-F. Regnard, Voyage en Laponie, p. 185.
DÉR. Excrémenteux, excrémentiel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • excrement — EXCREMÉNT, excremente, s.n. Materie rezultată din digestie, care se elimină din corpul oamenilor sau al animalelor prin anus; (materii) fecale; murdărie (1). – Din fr. excrément, lat. excrementum. Trimis de ionel bufu, 16.06.2004. Sursa: DEX 98  …   Dicționar Român

  • excrement — EXCREMENT. s.m. Ce qui sort des corps animez. La sueur est un excrement. un excrement superflu, nuisible. l urine & les matieres fecales sont les gros excrements. on tient que l ambre gris est un excrement de la balene, ou un excrement de la mer …   Dictionnaire de l'Académie française

  • excrement — [eks′krə mənt] n. [Fr excrément < L excrementum, that which is sifted out, refuse < excretus: see EXCRETE] waste matter from the bowels; feces excremental [eks′krəment′ l] adj. excrementitious [eks′krəmen tish′əs, eks krəməntish′əs] …   English World dictionary

  • Excrement — Ex cre*ment, n. [L. excrementum, fr. excernere, excretum, to skin out, discharge: cf. F. excr[ e]ment. See {Excrete}.] Matter excreted and ejected; that which is excreted or cast out of the animal body by any of the natural emunctories;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Excrement — Ex cre*ment, n. [L. excrementum, fr. excrescere, excretum, to grow out. See {Excrescence}.] An excrescence or appendage; an outgrowth. [Obs.] Ornamental excrements. Fuller. [1913 Webster] Living creatures put forth (after their period of growth)… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Excrement — Excrément Les excréments sont toutes les matières naturellement évacuées par un organisme animal, sous forme solide ou liquide : matières fécales, urine, sueur, etc. Sommaire 1 Un processus biologique essentiel 2 Aspects éthologiques et… …   Wikipédia en Français

  • excrement — 1530s, waste discharged from the body, from L. excrementum, from stem of excretus, pp. of excernere to sift out, discharge, from ex out (see EX (Cf. ex )) + cernere sift, separate (see CRISIS (Cf. crisis)). Originally any bodily secretion,… …   Etymology dictionary

  • excrement — [n] feces crap, droppings, dung, guano, manure, poop, sewage, stool, waste, waste matter; concept 260 …   New thesaurus

  • excrement — ► NOUN ▪ faeces. DERIVATIVES excremental adjective. ORIGIN Latin excrementum, from excernere sift out …   English terms dictionary

  • excrément — nm., merde, étron, selle, matière fécale, (d être humain) : MÊRDA nf. (Albanais.001b, Arvillard.228, St Jean Mau., Thônes.004), mérda (001a, Annecy.003, Giettaz, Sevrier) ; KAKA <caque> nf. (001, Épagny, Genève, Mègevette, Morzine.081,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”